Organisme
      
        
        
      
      
       
       
       
  

Historique

Tout a commencé en 1990 alors que quelques intervenants du milieu communautaire, du CLSC et du Centre Hospitalier de Mont-Laurier se mobilisent autour d'un projet, c'est-à-dire créer un service de répit-dépannage pour les familles qui habitent avec des personnes atteintes de maladies mentales sévères et persistantes. Un comité est formé. Il est composé de Sylvie Fiola du Centre d'action bénévole Léonie-Bélanger, de Francine Courtemanche du Centre Hospitalier de Mont-Laurier, de Lyne Leclerc, Louise Picard et André Ducharme du CLSC des Hautes-Laurentides. Les services offerts étaient du gardiennage ou des camps de vacance pour les jeunes malades. Le service de répit-dépannage offrait aussi une allocation qui permettait aux familles et amis de recourir aux services de l'organisme en échange d'une contribution.

Le comité avait demandé une subvention de 10000$ au Conseil Régional de la Santé et des Services Sociaux qui avait accepté.
Le Centre d'action bénévole Léonie-Bélanger assumait la responsabilité de gérer les fonds à ce moment.

Le «Comité d'entraide et répit» obtiendra ses premières lettres patentes le 3 juin 1991.

L'assemblée de fondation officielle à lieu en juin 1992.

En 1993, l'organisme se dote d'un local, d'une permanence et devient le « Comité d'entraide et de répit-dépannage l'Extension». L'organisme déménage de la rue Carillon à la rue Chasles.
La mission est toujours axée autour de l'aide et du support à offrir aux familles et aux proches de la personne atteinte de maladie mentale et rejoint plusieurs familles qui ont besoin d'aide.

En 1996, l'organisme change encore de raison sociale et devient «Comité d'entraide en santé mentale».

En 1999, l'organisme parraine un projet «Panda» avec Monsieur Sylvain Lachapelle (parents aptes à négocier un déficit
d'attention), une initiative qui a pour but de supporter les familles qui ont besoin d'aide et de support.

Le nom : Maison Clothilde a été choisi en hommage posthume à Madame Clothilde Coulombe Raby, une bénévole qui s'est impliquée pleinement dès le début de notre action.

En 2001, «Maison Clothilde» devient la nouvelle raison sociale et l'organisme fait l'acquisition d'une maison au 420 de la rue Hébert à Mont-Laurier. Notre maison porte ce nom en hommage posthume à Madame Clothilde Coulombe Raby, une bénévole qui s'est impliquée pleinement dès le début de notre action.

De 2003 à 2007, la «Maison Clothilde» en collaboration avec le CLSC des Hautes-Laurentides et la table de concertation en santé mentale offrent gratuitement une formation sur la prévention du suicide à la communauté sur tout le territoire de la MRC.

Soulignons parmi les nombreuses personnes qui ont travaillés à la permanence : Feue Monica Gorri, Francine Lussier, Marie-Claire Boismenu, Rose Marie Danylo.

En 2010 l’organisme déménage dans sa nouvelle maison du 341 de la Madone à Mont-Laurier.

Les années passent et la Maison Clothilde continue d'offrir des services de qualité ainsi que des activités et formations diverses à ses membres. Et ce toujours en poursuivant le même but, soit d'apporter du soutien, du support, de l'aide et de la compassion aux proches des personnes atteintes de maladie mentale par une approche humaine et personnalisée.

 

 

 
Devenez membre de notre groupe :
Page
 
Aimez notre page :
groupe
 
 
 





   

© 2017 Maison Clothilde